illutration de clefs d'appartement

Sous louer son appartement à Paris en toute simplicité

La sous-location est une tendance qui connait un fort accroissement. Trouver un appartement à Paris s’avère être un vrai défi et parfois une location de courte durée est recherchée. Par ailleurs, les logements Parisiens sont extrêmement chers, alors pourquoi ne pas sous louer son appartement Parisien pendant son absence ? La sous location est une solution facile et envisageable mais encore faut-il en connaitre les règles. Avant de penser à rentabiliser le loyer pendant votre absence, il y a en effet des conditions à remplir et des démarches à entreprendre auprès de votre propriétaire.

Cette pratique de la sous-location permet d’obtenir le paiement du loyer pendant une absence déterminée à l’avance par le locataire. Ce dernier met à disposition son logement à une tierce personne qui devra prendre soin de ce logement. La sous-location est légale que si le bailleur a signé son accord par écrit au regard de la loi n° 89-462 du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n° 86-1290 du 23 décembre 1986. Sachez aussi que le propriétaire a son mot à dire quant au montant du loyer, en effet, il ne doit pas dépasser le montant actuel versé par le locataire à son propriétaire. Après ces formalités un contrat régissant les modalités de la sous-location doit être rédigé entre le sous-locataire et le locataire.

Pour faire les démarches de la sous location dans les règles de l’art, il est possible de se tourner vers une agence spécialisée dans la sous location. De nombreuses starts-up naissantes se spécialisent essentiellement dans ce domaine. La gestion de la sous location devient omniprésente dans les grandes villes et les demandes sont florissantes. Cette pratique est légale lorsque le montant n’excède pas le prix du loyer actuel et surtout il est impossible de faire de la sous location sans l’accord du propriétaire. Cette technique est très intéressante et appréciable pour celles et ceux qui doivent quitter temporairement leur logement pour un stage, une mission ou un voyage de quelques mois. Le loyer n’est pas jeté par la fenêtre et quelqu’un d’autre bénéficie d’un toit pendant un laps de temps. Tout le monde est gagnant.

En revanche, enlevez-vous l’idée de la tête de sous louer seul. Cette manière d’agir est interdite par la loi et sous louer son appartement amène à de lourdes conséquences. En effet, son bail peut être résilié et des dommages et intérêts peuvent vous être réclamés. Votre propriétaire doit être mis au courant sinon vous vous exposez à des sanctions.

Pour conclure, sachez que dans la plupart des cas de sous-locations, le propriétaire est d’accord pour effectuer cette démarche. Agissez donc en toute transparence en le prévenant de votre absence et en avançant le souhait de garder cet appartement à votre retour.