Bombes lacrymogènes : assurez votre protection

Bombes lacrymogènes

Publié le : 03 novembre 20215 mins de lecture

De nos jours, savoir se protéger est très important. Et ce, que ce soit pour un homme ou une femme. Pour cela, nombreux sont ceux qui prennent des cours d’auto-défense ou qui s’arment d’outils performants comme les bombes lacrymogènes. Mais à quoi sert réellement une bombe lacrymogène ? Quel type de bombe lacrymogène choisir pour une auto-protection efficace ?

Se protéger grâce aux bombes lacrymogènes

D’innombrables personnes désirent avoir un moyen de protection efficace sur eux. Notamment, afin de se sentir en sécurité, en tout instant, chez eux ou à l’extérieur. Mais c’est quoi une bombe lacrymogène au juste ? Et comment peut-elle assurer la sécurité d’un individu face à une agression ? Également appelée aérosol anti-agression, une bombe lacrymogène est un moyen de self défense efficace et sûr. Très maniable, son principe d’action est assez simple. Plus exactement, lorsqu’elle libère les composés chimiques qu’elle renferme, cela provoque une gêne au niveau des voies respiratoires et une irritation des yeux. Dans certains cas, elle peut aussi causer des spasmes, des vomissements ou des nausées ainsi que des brûlures au second degré. De ce fait, le sujet atteint doit reculer afin de se libérer de l’emprise du gel ou du gaz lacrymogène.

Généralement, on a recours à un spray lacrymogène pour pouvoir se défendre lors d’une attaque aux corps à corps. Par ailleurs, les policiers, les professionnels de la sécurité et les CRS l’utilisent souvent pour disperser la foule durant les manifestations. Bref, obtenez plus d’informations en effectuant des recherches sur internet.

Bombes lacrymogènes : quel type choisir ?

Pour choisir sa bombe lacrymogène, il est essentiel de bien connaître les différents types vendus sur le marché. En général, il est possible d’y dénicher des bombes lacrymogènes au gel ou au gel au poivre, au gaz ou au gaz au poivre. Sans oublier, bien entendu, les sprays. Mais comment sélectionner un modèle qui sied parfaitement à ses besoins ? Ici, le premier critère à considérer serait l’effet recherché. Le gel, par exemple, peut se liquéfier instantanément dès qu’il se trouve en contact des muqueuses et de la peau. Il se fixe uniquement sur l’assaillant sans pour autant se répandre dans toute la pièce. Par contre, il est important de savoir viser, plusieurs fois, si les agresseurs sont nombreux. Quant au spray, il est parfait lorsqu’il s’agit de se protéger de plusieurs attaquants. Ayant une projection volatile, une seule pression suffit pour immobiliser plus d’une dizaine d’agresseurs. Le seul inconvénient, c’est qu’il ne peut être employé dans un bâtiment fermé étant donné que l’utilisateur peut également être touché par le CS GAZ.

Outre cela, il faut savoir qu’il existe des modèles de toute contenance et de tout genre. Cela peut aller du porte-clés lacrymogène de la bombonne habituelle au stylo-bombe. D’une manière générale, la contenance n’a pas de répercussions sur la concentration de cette dernière. Néanmoins, il est conseillé d’avoir un contenant de grande taille pour plus de maniabilité et pour contenir suffisamment de produits actifs. Ceci dit, un stylo et un porte-clés sont effectivement discrets, mais comme ils se perdent facilement au fond d’un sac, cela peut les rendre inopérants.

Bombes lacrymogènes : les conditions d’utilisation

D’après la législation française, la sélection d’une bombe lacrymogène ne doit jamais se faire au hasard. Le fait est que les sprays et gels anti-agression sont considérés tels que des armes. Ainsi, leur vente est strictement interdite aux mineurs. À noter, pareillement, que leur contenance joue un rôle décisif dans leur classification. À titre d’exemple, les sprays dont la contenance ne dépasse pas 100 ml se trouvent dans la catégorie D. Il est donc destiné au grand public. Pour ce qui est des bombes lacrymogènes dépassant les 100 ml, elles sont réservées uniquement aux spécialistes (policiers, service de protection, etc.).

 

Plan du site