Choisir une école à Paris pour se former dans la vente

Ecole de vente à Paris

Publié le : 19 août 20227 mins de lecture

Se former en vente est crucial pour accroître ses talents. Ce métier ne s’improvise pas. Ce secteur nécessite de multiples compétences. À Paris, vous remarquerez l’existence de plusieurs établissements. Choisir son école s’avère une tâche difficile. Lisez cet article pour plus d’informations.

Comment choisir son école de vente à Paris ?

Le choix de son école s’avère judicieux afin d’éviter les mauvaises surprises. Il existe plusieurs critères à prendre en compte pour orienter votre choix. Se former en vente requiert aussi de la persévérance.

Si l’occasion se présente, vous devrez visiter les salons d’orientation. Durant ces événements, vous pouvez discuter avec de nombreuses grandes écoles de commerce et de vente. C’est une occasion unique pour obtenir plus d’informations sur l’établissement.

Dans le cas où vous rechercheriez une formation vente de qualité, renseignez-vous sur les moyens pédagogiques utilisés par le centre de formation. Visitez directement les lieux. Observez si l’organisme possède divers matériels : bibliothèque, salle de sport, équipements, matériels informatiques…

Vous pouvez opter aussi pour des écoles spécialisées en vente. La négociation est considérée comme l’élément fondamental de la vente. Dans la pratique, une école de vente à Paris doit proposer des spécialisations, par exemple le choix du secteur (mode, luxe, digitale…) ou le choix du savoir-faire (business développeur, gestion du patrimoine…).

Demandez aussi à l’organisme de formation s’il propose des stages ou s’il travaille avec des partenaires. Dans un autre cas, vous êtes dans l’obligation d’observer le devenir des étudiants, notamment en effectuant des recherches sur Internet. Effectuez la même étape pour en savoir plus sur l’expertise du professeur.

Les compétences requises pour devenir un bon vendeur

Avant d’intégrer le secteur de la vente, il est nécessaire de connaître les qualités indispensables pour travailler dans la vente.

Un bon commercial doit connaître le produit ou le service qu’il va proposer au client. Dans ce cas, il présentera la meilleure façon possible les bénéfices du produit ou du service. Les experts en vente analyseront aussi l’étude de marché : la concurrence, les besoins, les forces et les faiblesses de la société…

Un vendeur mérite d’être organisé. Dans la pratique, vous allez gérer de nombreux clients. Même si vous disposez d’une bonne mémoire, le commercial doit rester organisé.

L’honnêteté figure parmi les clés de la réussite. En effet, cela permet d’éviter les malentendus entre vous et le client. C’est la base de la relation client.

Le commercial est obligé de faire preuve d’empathie. Vous devez accompagner cette qualité avec l’écoute active afin de réussir votre pitch de vente, lors de la négociation.

La prospection et la prise de rendez-vous paraissent quelquefois difficiles. Effectivement, négocier avec le client nécessite la maîtrise de soi. Le vendeur résistera alors à toute pression.

Le commercial doit rester optimiste face à toute situation. En cas d’échec, la remise en question de l’argumentaire de vente mérite d’être analysée.

Voici des techniques de vente de pro

Pour mieux vendre, vous êtes obligés de travailler l’écoute active. Cela figure parmi les bonnes bases d’une bonne communication. Pour bien écouter l’autre, vous ne devez pas interrompre la parole de votre interlocuteur. Laissez les clients s’exprimer. Restez attentifs à ce qu’ils disent. Une fois que le client a vidé son sac, vous essaierez de reformuler sa demande avec votre propre mot. Cela symbolise le respect. Pensez à poser des questions ouvertes, fermées ou alternatives. Par exemple, lorsque les clients s’avèrent timides, il faut poser des questions fermées dont la réponse requiert un oui ou non.

L’acronyme SONCAS sert à comprendre la motivation du client.

  • La sécurité est placée en deuxième position dans la pyramide Maslow, après les besoins physiologiques.
  • Dans l’orgueil, votre pitch commercial doit alimenter l’amour-propre du prospect.
  • La nouveauté attire la convoitise. Tout client a envie d’essayer quelque chose de nouveau.
  • Le confort s’approche plus de la sécurité et l’orgueil.
  • L’argent peut être une motivation ou un frein à l’achat. Si votre offre coûte très cher, le prix ne demeurera pas une motivation pour acheter votre service ou votre produit.
  • La sympathie : le vendeur doit dégager une image positive.

Pour terminer, vous pouvez construire votre argumentaire de vente en mettant en avant les bénéfices. Plus précisément, le client achète les bénéfices du produit et non les caractéristiques. Dans la pratique, pour un client exigeant ou un connaisseur, alternez les bénéfices et les caractéristiques.

Les débouchés du secteur de la vente

Se former en vente dans une école de vente à Paris s’oblige pour s’épanouir dans ce travail. En 2022, les sociétés « e-commerce » deviennent nombreuses. Effectivement, les entreprises commencent à effectuer une transformation digitale.

Avant, le secteur de la vente n’était centré que sur les ventes en magasin. Actuellement, le domaine de la vente s’évolue et de nombreux métiers apparaissent. Vous pouvez travailler en tant que télévendeur, conseiller commercial, ingénieur commercial, responsable commercial « e-commerce »…

Il existe en général deux catégories de vente : la vente BtoB et la vente BtoC. Dans la première, les sociétés vont vendre leurs produits ou services pour d’autres sociétés ; pour la seconde, les clients sont des particuliers. Dans ce cas, le secteur de la vente possède plusieurs débouchés presque illimités.

Plan du site