Lentilles de contact

Comment bien choisir ses lentilles de contact ?

Les lentilles de contact corrigent aujourd’hui tous les défauts de vue (myopie, hypermétropie, astigmatisme et presbytie). Elles sont idéales lorsqu’on ne veut pas porter de lunettes, d’autant plus qu’elles offrent une vision parfaite et naturelle. Voyons comment bien les choisir…

En fonction des différents types

Les verres correcteurs optiques internes sont accessibles à tous les âges et permettent de corriger toutes les amétropies, si nécessaire simultanément. N’oubliez pas que c’est votre ophtalmologiste qui est le plus à même de vous prescrire la lentille dont vous avez besoin, selon votre trouble visuel, son usage et les caractéristiques de vos yeux. Pensez donc à lui demander des conseils à l’occasion de votre prochaine consultation. Le premier type de verres correcteurs optiques internes est les verres rigides qui sont plus petits que le diamètre de la cornée. Ils gênent généralement au début mais s’oublient très facilement ensuite après une période d’accoutumance. Au niveau infectieux, ils sont beaucoup plus sûrs car ils favorisent une oxygénation optimale de la cornée. Ils se renouvellent généralement entre 12 et 18 mois. Le second type est les verres souples qui sont plus grands que le diamètre de la cornée. Ils sont immédiatement confortables mais demandent une hygiène vraiment très rigoureuse. Parmi ces verres correcteurs optiques internes souples, on en trouve deux différents : des hydrophiles et des silicone-hydrogel (qui laissent passer trois fois plus d’oxygène). Concernant ces verres silicone-hydrogel, ils se déclinent sous différents noms commerciaux, comme Comfilcon ou Galyfilcon. Leur composition leur donne une meilleure mouillabilité et une meilleure perméabilité à l’oxygène. Ce modèle laisse ainsi passer beaucoup plus d’oxygène que le modèle hydrophile. De plus, la pose et le port tout au long de la journée de ce type de verres correcteurs optiques internes sont très confortables. Si vous désirez en savoir plus, rendez-vous sur ce site.

En fonction de ses besoins

Que vous soyez presbyte, astigmate ou myope, il existe des verres correcteurs optiques internes pour tous et même pour corriger ces trois types de problèmes de vue en même temps. La correction optique est le premier critère qui détermine le type de verre correcteur optique interne dont vous avez besoin. Mais il faut prendre beaucoup d’autres éléments en considération, comme les caractéristiques physiologiques de vos yeux (qualité des larmes, forme des cornées), votre environnement (conditions de travail : éclairage, climatisation, poussière) et la fréquence du port des verres correcteurs optiques internes. Avec toutes ces informations, vôtre ophtalmologiste pourra vous prescrire le modèle de verres correcteurs optiques internes qui vous correspond le mieux.

En fonction de la fréquence de renouvellement

Il existe différentes familles de verres de contact internes, chacune possédant ses avantages. À propos de la fréquence de renouvellement, il existe des verres correcteurs optiques internes :

– journaliers qui sont à usage quotidien et unique. Ce type de verres correcteurs se change chaque jour (les verres sont posés le matin et jetés le soir) et ne demande aucun entretien. Il est recommandé pour un usage ponctuel comme pour les vacances ou une activité sportive ;

– mensuels ou bimensuels qui se portent pendant 15 jours ou un mois entier. Ce modèle est à retirer et à nettoyer chaque jour. Il permet d’avoir des verres correcteurs optiques internes neufs tous les mois avec un entretien allégé. À noter en conclusion qu’il existe des lentilles de couleur qui changent le regard en clin d’œil. Elles sont de vrais accessoires de mode qui peuvent modifier ou accentuer la teinte de vos yeux.