Insertion professionnelle

Comment permettre aux jeunes diplômés de réussir leur insertion professionnelle ?

Vous venez de terminer votre formation universitaire, votre diplôme en poche. Ou bien, avec un niveau universitaire de baccalauréat +2, vous avez besoin de travailler. Mais ce n’est pas toujours évident de réussir cette première insertion professionnelle. Et pourtant, chaque année, 750 000 jeunes français sont dans le même cas. Comment faire pour se démarquer de la multitude de CV qui pullulent sur le marché de l’emploi ?

Insertion professionnelle : osez le pari de l’efficacité avec le Village de l’emploi

Vous avez un CV qui tient la route : une formation académique solide, un diplôme, une motivation à travailler. Et pourtant, cela n’est pas suffisant et vous vous en rendez compte car vos candidatures n’aboutissent pas à un contrat. Vous partagez la même galère que des milliers de jeunes : peu d’expériences, manque de confiance en soi, une vision parcellaire du secteur ou du métier, aucune polyvalence etc. Dans l’univers cruel de la quête d’emploi, ce sont autant d’obstacles qui peuvent faire évincer une belle candidature. Résultat des courses : les entreprises choisissent les profils de seniors ayant d’importantes expériences, la jeunesse se voit cantonnée dans des postes peu valorisants et leur montée en compétences est lente. Durant ces vingt années d’exercices, le Village de l’Emploi offre aux jeunes et aux professionnels en cours de conversion professionnelle l’opportunité d’une insertion professionnelle réussie et efficace. Réussie, car en vingt ans, plus de 5 000 lauréats ont achevé ce parcours et décroché un contrat de travail avec une vraie perspective d’avancement. Efficace, car le cursus dure neuf mois et associe le coaching et l’application in situ, en milieu professionnel. L’apprenti a toute latitude pour appliquer le savoir acquis durant le programme. A l’issue de la formation, le candidat est polyvalent, opérationnel et maîtrise les B.A BA de sa mission, comme le certifient les témoignages dans le village de l’emploi avis.

Formations pratiques et coaching en communication 

La formule proposée par le Village de l’Emploi a l’avantage d’être pratique : les participants sont en connexion permanente avec les réalités de leurs futurs métiers. La soixantaine de coachs-formateurs, les 2000 m2 d’espaces de travail et de formation, les 700 ordinateurs modernes dédiés à l’application des participants : tout est pensé pour leur mettre les pieds à l’étrier et les baigner dans une ambiance professionnelle dès les premiers pas dans le programme. L’approche se veut holistique et aborde tous les aspects du travail : les techniques, les outils, les métiers, les secteurs. Tout d’abord, la formation se concentre sur le savoir-faire afin que les compétences soient identifiées et valoriser et que les outils de travail soient maîtrisés. Ensuite, elle se focalise sur l’aspect technique pour que le futur employé soit opérationnel de suite et ait une bonne compréhension de la gestion d’un projet, de sa conception à sa réalisation. Enfin, les participants sont familiarisés avec l’ensemble du secteur et des métiers qui le concernent pour qu’ils puissent y évoluer en toute confiance. A ces formations techniques et pratiques s’ajoute un coaching en communication. Pour ce volet, le candidat travaille sa communication interpersonnelle avec un expert en communication qui lui inculque un savoir-être en milieu d’entreprise pour plus d’efficacité et surtout, pour gagner en confiance en soi. D’ailleurs, pour ne pas faire dans la demie mesure, le Village exige de ses futurs lauréats d’adopter un code vestimentaire de professionnels : rien de vaut une mise en situation pour s’acclimater avec son statut de salarié.

Qui peut s’inscrire au Village de l’emploi

Le Village de l’emploi est ouvert à toutes personnes, hommes ou femmes, ayant un niveau d’éducation de bacc+2, et désireux d’embrasser une carrière dans le secteur de l’informatique, de la technologie et de la télécommunication. Ce sont en général des jeunes diplômés en recherche d’un tout premier poste ou professionnels déjà actifs mais souhaitant changer de branches de travail. Littéraires ou scientifiques, ou oscillant entre les deux, rejoindre le cursus du Village est possible pour tous. C’est d’ailleurs le grand défi de l’accompagnement : démocratiser les emplois de l’informatique et du système d’informations. Le programme est ouvert à toutes les nationalités, mais à charge pour les personnes non-françaises de régulariser leurs situations auprès de l’Administration, en particulier au moment où ils auront à signer le contrat de travail. Le candidat apprenti est reçu en entretien par les experts en recrutement du Village de l’Emploi, qui auront pour mission d’analyser le CV, d’évaluer la motivation à réussir – condition sine qua non pour être accepté dans le programme. S’il est retenu, le participant passe une formation de trois à neuf mois, avec à la clé, un emploi d’initiation d’une durée de 36 mois. Durant ce temps, les coachs-formateurs restent disponibles pour répondre aux questions, conseiller, orienter, voire simplement échanger avec les participants. En effet, le dialogue est un outil que le Village priorise pour ses inscrits.

Faire financer son insertion professionnelle par l’entreprise

Un avantage important pour le jeune ou l’adulte en reconversion dans le cadre du programme du Village de l’Emploi : la possibilité de faire financer son insertion ou sa réinsertion professionnelle. C’est un sponsoring non-négligeable, sachant que le programme mobilise chaque mois une enveloppe très conséquente pour le coaching des apprentis. Ce financement est entièrement gratuit pour le participant s’il s’engage à réaliser tout l’ensemble de la formation : coaching, initiation professionnelle en entreprise, signature de contrat pour une durée de trois ans. Il est bien évidemment possible de quitter l’emploi en cours de route et c’est la seule circonstance qui nécessitera de rendre le reliquat des frais de formation. Les entreprises partenaires du Village de l’emploi gagnent beaucoup dans cette démarche car elles investissent dans des ressources humaines formées, qualifiées et compétentes. C’est donc un bénéficie partagé pour l’apprenti et pour l’entreprise.

Insertion professionnelle : quatre secteurs porteurs à explorer

Le Village de l’emploi a choisi quatre spécialités, toutes dans des secteurs porteurs et qui recrutent. Dans le secteur des nouvelles technologies, les apprentis sont formés pour percer en tant que chefs de projet informatique, analystes programmeurs, développeurs web, concepteurs ou programmeurs d’applications. Dans la spécialité de l’assistance à maîtrise d’ouvrage, les candidats peuvent exercer dans divers domaines : assurance, grande distribution, e-commerce, secteur bancaire et financier. Pour la formation en data management, les participants sont recrutés comme consultants production ou analystes d’exploitation, techniciens réseau, administrateurs de réseaux, administrateurs d’outils ou de systèmes. Enfin, pour la spécialité Business Intelligence, les métiers liés à l’informatique décisionnelle et l’aide à la décision en utilisant l’outil informatique sont autant de possibilités. Dans le cadre du contrat de travail d’une durée de trois ans, le salaire moyen est de 2 300 euros bruts, auquel s’ajoutent quelques avantages (Mutuelle, Pass Navigo, Tickets Restaurant). De quoi démarrer son insertion professionnelle dans de bonnes conditions.