Comment soigner la psychose infantile ?

Publié le : 24 août 20215 mins de lecture

La psychose est une maladie psychique grave. Cette affection peut réellement atteindre un individu dès son enfance. Prévoir la survenue de cette maladie est difficile. Il est quand même conseillé d’éviter le tabac, ainsi que le cannabis. Un patient psychotique n’est pas conscient de ses troubles de personnalité. Sur ce, il a totalement besoin d’un appui de la part de son entourage, surtout de ses parents. En outre, si la psychose infantile est diagnostiquée tôt, l’enfant récupère au mieux son retard.

La psychose, c’est une sérieuse affection psychique

Psychose, c’est le terme général qui s’applique aux troubles mentaux. Ces troubles mentaux peuvent être d’origine psychologique ou organique. La psychose se manifeste par une désorganisation de la personnalité, des altérations du raisonnement, des troubles de la pensée, des idées délirantes, ainsi que des hallucinations. Elle peut être d’apparition précoce dans l’enfance, d’où la psychose infantile. En un seul clic, obtenez plus d’informations à ce propos. En parlant de cela, on distingue 4 types de psychose infantile. Premièrement la psychose précoce déficitaire, une pathologie neuro-dégénérative associée à un retard mental. Celle-ci n’est pas toujours identifiable. Deuxièmement, la psychose maniaco-dépressive précoce, appelée aussi trouble bipolaire. Celle-ci touche l’enfant dès l’âge de 5 ou 6 ans, et se caractérise par des épisodes maniaques avec des épisodes dépressifs. Troisièmement, l’autisme infantile qui est typique des psychoses infantiles. Se distinguant par un isolement, un défaut de relation avec les autres, des stéréotypes et des désordres du développement du langage. Et quatrièmement les autres psychoses commencent vers l’âge de 12 ans. Avant cela, l’enfant se développe normalement.

Comment savoir si un enfant est atteint de psychose ?

Ce problème de psychose touche l’enfant à des âges différents. Une attaque précoce peut être difficile à soigner, alors il est crucial de reconnaître les symptômes en faveur de la psychose infantile. Après l’âge de 3 mois, on observe que le visage de l’enfant est un peu différent. Il ne suit pas du regard celui de sa mère. À l’âge de 4 ans, l’enfant ne parle pas encore. Ou bien, il présente des difficultés à communiquer. Ce dernier est insensible à la douleur. On a l’impression que l’enfant est sourd, or l’examen audiométrique est tout à fait normal. À part cela, on remarque que l’enfant ne joue pas avec les jouets qui se trouvent autour de lui. Il ne joue pas non plus avec les autres. Un autre phénomène caractéristique, l’enfant à une relation incohérente avec la réalité. C’est-à-dire qu’il fantasme sur son environnement dans le monde réel.

Quelles sont les prises en charge d’un enfant psychotique ?

Pour être efficace, le traitement pour la psychose infantile doit se faire immédiatement. Cela dit, dès que des comportements suspects sont découverts chez l’enfant. Le diagnostic est d’abord établi par un pédopsychiatre. Celui-ci est confirmé après une bonne observation de l’enfant, un entretien avec les parents, et des informations venant des entourages de l’enfant. Ensuite, une psychothérapie est nécessaire pour l’enfant. Lui apprend progressivement à interagir dans le monde réel, et avec les autres. Une rééducation avec un orthophoniste est aussi utile. C’est un spécialiste pour corriger ses défauts de prononciation et de l’élocution. Puis, des médicaments peuvent être prescrits contre l’anxiété, l’état agité et l’insomnie de l’enfant. Des antipsychotiques pour diminuer les symptômes. Le soutien des parents est indispensable pour un enfant psychotique. Adoptez un mode de vie sain pour votre enfant : des repas bio, un bon sommeil, des exercices physiques réguliers, etc. Encouragez votre enfant dans ses traitements. Donnez-lui toujours confiance. Mettez-le dans le calme, et éloignez-lui du stress. Après tout, une hospitalisation dans des centres spécialisés est nécessaire pour les formes graves.

Plan du site