Concept de conduite pilotée Audi RS7 : sans conducteur sur le circuit de course

Si l’industrie suit son cours, l’avenir de la conduite réside dans la conduite pilotée ou autonome. Mais la conduite pilotée ne doit pas se résumer à des cafés ennuyeux. Audi l’a démontré avec le concept de conduite pilotée de l’Audi RS7 : 560 ch ont parcouru le Hockenheimring de manière totalement autonome et sans intervention humaine.

Dans le cadre de la finale du DTM au Hockenheimring, une Audi RS7 pilotée a effectué un tour de circuit sans pilote, au rythme de la course. L’enregistrement du tour au Hockenheimring et un aperçu des coulisses, y compris quelques interviews, sont disponibles dans la vidéo et sur Audi media TV.

Le concept de conduite

Vous pourriez penser que l’effort technique est énorme. Toutefois, à proprement parler, ce que vous avez vu est avant tout “un simple logiciel”. Et lorsque on parle de “simples logiciels”, on pense à une mise en réseau incroyablement complexe et à une liaison intelligente des systèmes, dont la plupart sont déjà en place. Techniquement, le concept de conduite pilotée se distingue de ses congénères de série notamment par les caméras stéréo à l’avant et à l’arrière, ainsi que par l’antenne GPS de haute précision sur le toit.

Le GPS différentiel permet de déterminer la position sur la piste de course avec une précision de quelques centimètres seulement. Cela permet à la RS7 de suivre une ligne de course propre et préprogrammée. Les caméras stéréo sont utilisées pour une orientation plus poussée. Ceux-ci sont capables de calculer une image tridimensionnelle de l’environnement. Les images ainsi capturées sont ensuite comparées aux images stockées de la piste. De cette façon, le concept de conduite pilotée RS7 est capable de garder un œil sur les points de repère spéciaux. Un pilote de course, par exemple, utilise des bordures, des panneaux, des arbres ou d’autres éléments sur et autour de la piste pour s’orienter aux points de freinage et de virage. C’est précisément le principe que le concept de conduite pilotée applique également, de sorte qu’il ne doit pas se fier uniquement au GPS, mais peut réellement “reconnaître” la piste et ainsi réagir à d’éventuelles autres circonstances. Par conséquent, le concept de conduite pilotée de la RS7 est capable de réaliser un tour proche de la limite physique : jusqu’à 1,1 g d’accélération latérale est accumulé pendant un tel tour.

L’objectif

L’objectif derrière tous ces travaux de recherche et de développement est la voiture entièrement autonome. Mais avant que cela ne devienne possible, ces véhicules doivent être capables d’évaluer correctement la situation à la limite physique, ce qui fonctionne particulièrement bien sur les circuits de course. Et l’avenir est déjà plus proche que vous ne le pensez : il y aura aussi des assistants de circulation en série, qui pourront prendre le volant à la place du conducteur. L’étape consistera en des fonctions d’évitement automatique dans les situations de conduite critiques. Ce n’est donc qu’une question de temps avant que la conduite pilotée ne soit également une réalité dans le trafic routier. La voiture permet alors de soulager le conducteur, de prendre en charge la conduite à travers le trafic ennuyeux et agité des heures de pointe sans avoir à renoncer au transport individuel.