toiles techniques

Confection de produits en toiles techniques

La toile technique sert à contrôler la luminosité en assurant un filtrage bidirectionnel. C’est-à-dire, elle réfléchit, d’une manière uniforme, la lumière d’un projecteur. Elle permet de préserver le contraste des images dans une pièce aux murs clairs et au plafond blanc. 

Quelle est la différence entre toile technique et toile blanc mat ?

La toile technique et la toile blanc mat sont des toiles de projection qui réfléchissent la lumière d’un projecteur. Une toile blanc mat renvoie des rayons lumineux diffus. Quand la projection a lieu dans un fond blanc ou des surfaces brillantes, la toile ne réfléchit pas seulement la lumière projetée, mais aussi toutes les réflexions parasites alentours. Plus l’endroit envoie de la lumière, plus l’image projetée sur la toile à réflexion apparaît terne. C’est là qu’on fait entrer en jeu les toiles techniques. On introduit une quantité d’éléments à rayons lumineux dans leur composition. À l’inverse d’une toile blanche, une réflexion spéculaire dirige la lumière dans des directions spécifiques, par exemple, sur les panneaux routiers. La teinte grise propre à une toile technique ALR Screen provient spécialement des particules argentées. C’est une toile conçue pour contrôler la luminosité. Elle filtre la lumière issue d’un projecteur en la renvoyant dans l’axe d’un écran. La lumière provenant des différents côtés d’une pièce est également contrôlée. Par leur couleur grise, les toiles techniques améliorent la résistances à une lumière ambiante, ce qui approfondit la couleur noire dans l’image.

Comment fonctionne une toile technique ?

Le principe de la toile technique se pose sur l’emploi des paillettes métalliques. Son premier rôle consiste à assurer le contrôle de la lumière et en assurant le filtrage bidirectionnel ; le second pour booster l’émission de lumière sur la toile. Elle sert à corriger les contrastes de l’image dans un endroit inadéquat à une vidéo projection. Ce sont les éléments optiques présents dans la toile qui réfléchissent la lumière spéculaire et qui lui donnent cette propriété particulière. Son premier rôle consiste à assurer le contrôle de la lumière et en assurant le filtrage bidirectionnel. Le fonctionnement de ces toiles provient également d’une composition plus équilibrée de la réflexion spéculaire et de l’apparition accentuée de la zone lumineuse de l’image. Elle offre une réflexion plutôt diffuse pour devenir uniforme dans des rayons de visionnage plus large. Cela permet l’absorption de lumière parasite environnant. En bref, les toiles techniques proviennent de l’assemblage des éléments aux caractéristiques optiques, spéculaires et diffuses. On les mélange d’une manière plus uniforme pour obtenir une bonne faculté d’absorber la lumière ambiante.

Comment faire pour choisir une toile technique ?

Les toiles techniques permettent des projections de qualité sans aucune modification de l’endroit, ni de repeindre la pièce en noir. Mais faites bien attention pour en choisir une. Lorsqu’on recherche la qualité, les concepteurs visent à minimiser les inconvénients inhérents à cette technologie. La discrétion du hot spot ou de l’effet des paillettes, les bons angles de vision ou la facilité du placement d’un projecteur nécessitent l’intervention d’une industrie de pointe. Donc, si vous voulez trouver votre super toile technique, méfiez-vous des produits bons marchés. L’effet des paillettes est aussi l’un des principaux inconvénients d’une toile technique. Il faut la bien choisir avec soin. Une toile qui présente beaucoup d’effet de paillettes fatiguera rapidement la vue, et on finira par se lasser de son écran. Il faut bien distinguer les angles de vision, le hot spot et la directivité. Leur bon choix permet de réaliser un meilleur compromis entre les noirs profonds et la luminosité.