Fraîchement déballé : Samsung GALAXY NotePro 12.2

Et il y avait, maintenant, un projet très excitant, à savoir la tablette Samsung susmentionnée. Pourquoi cela m’intéresse-t-il ? On a longtemps cherché le meilleur flux de travail et outil de travail pour faire raisonnablement le travail qui doit être fait pour ce blog. En particulier lorsque l’on prend l’avion pour se rendre à des manifestations automobiles, il devient, toujours, difficile de décider des bagages nécessaires.

En gros, on veut voler uniquement avec des bagages à main, les valises disparaissent, mais le plus souvent. Il y a, donc, une valise avec mes affaires personnelles, les vêtements, etc. Et puis un sac photo avec l’équipement, GoPro, SLR et cetera. Ensuite, il faut un ordinateur portable et un téléphone mobile. Peut-être une tablette aussi. Ou juste la tablette. Ou, ou, ou, ou. On a essayé beaucoup de choses, et on veut, maintenant, voir si le Galaxy NotePro 12.2 peut combler une lacune dans ce domaine. Car avec ses 12,2″, il est plus grand que le Nexus 7, mais toujours plus léger que le vieil iPad2. Ce dernier était trop encombrant pour vous et n’est plus une option pour vous, puisqu’on fait presque tout via les services Google. On synchronise des photos avec Google Drive et un forfait de stockage de 200 Go, on rédige souvent des articles via Google Docs.

La taille du NotePro

La taille du NotePro se rapproche de celle du Lenovo Yoga 13″, c’est donc une taille confortable pour travailler. On va donc tester, dans les prochaines semaines, l’efficacité du NotePro pour le travail quotidien de blogueur.

Brièvement sur l’appareil de test : il s’agit d’un appareil blanc, équipé d’un stockage de 32 Go, extensible par carte MicroSD. C’est la version LTE. L’appareil mesure 295,56 x 203,95 x 7,99 mm et pèse 756 g. L’écran est un écran WQXGA avec une résolution de 2560*1600 pixels.

La première impression de l’appareil :

Malgré sa taille, la tablette tient bien en main. Le dos est en plastique avec une structure semblable à celle du cuir. D’une part, il est très beau, notamment grâce aux “coutures décoratives” artificielles sur le bord, mais d’autre part, il est également très agréable au toucher, notamment parce que l’appareil est agréablement léger et fin. Bien sûr, l’écran a tout à fait la même densité de pixels que mes autres appareils : mes Lumia 1520, Nexus 5 et Nexus 7 en offrent davantage, la différence est d’ailleurs notable.

Il faut aimer l’interface TouchWiz de Samsung. On préfère Android stock, notamment parce que TouchWiz est un peu trop coloré à votre goût et que ses performances ne sont pas aussi “glissantes”. D’autre part, TouchWiz offre des fonctionnalités telles que le mode écran partagé et la possibilité de lancer des applications dans des fenêtres, comme vous le feriez sur un ordinateur de bureau. Cependant, on doit, encore, essayer tout cela en toute tranquillité. Voilà pour la première impression, on vous en dira plus prochainement. D’ailleurs, le premier point de critique pour votre a, déjà, été découvert. La tablette consomme probablement tellement d’énergie qu’elle ne peut pas être rechargée par USB.