L’abri pour insecte, un élément primordial pour favoriser la protection et la diversité dans votre jardin

abri pour insecte

Publié le : 29 août 20234 mins de lecture

L’équilibre de la nature passe par la préservation d’insectes, véritables auxiliaires horticoles. Leur présence s’avère bénéfique pour les plantes qu’ils préservent de certains parasites, ainsi que pour les oiseaux qui en sont friands. Installer des abris et des nichoirs constitue le meilleur moyen de les attirer.

Préparer un environnement accueillant

Les jardins propices à la présence d’insectes protecteurs et d’oiseaux présentent des caractéristiques particulières. Ces espaces doivent être exempts de traitements chimiques. Les insecticides bio sont également déconseillés, sauf si leur usage est limité à une zone réduite du jardin. Les oiseaux ont besoin de refuges comme des haies ou des arbustes tels que le sureau et le fusain. À l’inverse, les écureuils construisent leur nid plus en hauteur dans des arbres du style hêtre, chêne ou châtaignier entre autres. Ces essences sont rares dans les petits jardins mais ces derniers peuvent néanmoins constituer des lieux sûrs pour ces rongeurs arboricoles. Un nichoir à écureuil trouve sa place dans tout type de jardin, pour peu qu’il soit installé loin des prédateurs susceptibles de s’en prendre à la progéniture. Les écureuils veillent à prévoir plusieurs abris afin de protéger leurs petits : un nichoir leur sera très utile. Il est aussi judicieux d’aménager un espace de prairie naturellement fleurie car un gazon trop ras manque d’attrait pour les insectes pollinisateurs.

Attirer toutes les espèces bénéfiques

Si certaines petites bêtes sont nuisibles pour les plantes, d’autres les protègent en éliminant les insectes qui les dévorent. Les alliés du potager et des cultures d’agrément sont nombreux. Les abeilles et les papillons assurent la pollinisation et contribuent au bon équilibre entre végétaux et insectes. Comme les bourdons et les guêpes, ils favorisent la reproduction des plantes et leur essor. Pour leur part, les coccinelles sont de redoutables prédateurs qui suppriment les pucerons. Les insectes constituent aussi une pitance de choix car ils ne sont pas forcément granivores tout au long de l’année. En hiver, le manque de nourriture et le froid mettent la faune du jardin en danger. L’installation d’abris pour animaux sauvages permet de les protéger tout en préservant leur autonomie. Les nichoirs en tous genres sont des refuges sûrs, adaptés aux espèces concernées. Encore faut-il savoir les placer à l’endroit le plus adéquat, afin qu’ils remplissent leur mission. Il s’agit de véritables nids de substitution, où les oiseaux se sentent bien.

Comment installer des nichoirs attrayants ?

Les nichoirs pour oiseaux qui attirent les rouges-gorges, mésanges et autres pinsons répondent à des caractéristiques précises. Mieux vaut qu’ils aient une couleur neutre, similaire à l’écorce d’un arbre. Concernant le matériau de cet abri pour oiseaux, un bois issu de résineux s’avère parfait mais sans traitement chimique. La construction de ce refuge ne doit pas laisser place aux courants d’air. Cela risquerait de dissuader les passereaux de s’y installer. Côté orientation, il est conseillé d’éviter l’ombre ou le soleil en excès. Les abris pour oiseaux du jardin gagnent à être inclinés de sorte à ce que leurs occupants restent bien au sec les jours de pluie. Offrir l’hospitalité aux passereaux consiste aussi à les nourrir lorsque c’est nécessaire, avec des graines à disposition dans de petites mangeoires suspendues à deux mètres du sol. En dehors de la saison hivernale (de mi-novembre à mi-mars), ôtez les mangeoires. Des abreuvoirs peu profonds (dessous de pots) emplis d’eau les aident à boire et à se baigner sans danger.


Plan du site