Le crédit renouvelable : une solution de financement flexible

Publié le : 09 octobre 20237 mins de lecture

Acheter une nouvelle voiture, faire l’acquisition d’une appareil électroménager neuf, ou encore organiser un beau mariage sont autant d’événements qui requièrent une certaine somme d’argent. Afin de pouvoir financer facilement vos projets sur le court terme, mais aussi faire face sereinement à des dépenses imprévues, une solution d’emprunt souple et pratique s’impose. Apprécié pour sa flexibilité, le crédit renouvelable apparaît comme l’option idéale pour qui désire gérer ses emprunts avec une grande marge de liberté.

Emprunt renouvelable : les spécificités d’une solution de financement souple

Souvent désigné par les termes de crédit revolving, d’emprunt permanent ou de prêt reconstituable, le crédit renouvelable appartient à la catégorie des prêts à la consommation. Il en diffère toutefois dans la mesure où il n’est pas associé de façon directe à l’acquisition d’un bien. Il serait plus exact de définir le crédit permanent comme un prêt de trésorerie. Il offre en effet la possibilité à celui qui le souscrit d’avoir sous la main une somme d’argent qu’il peut utiliser comme bon lui semble et dès lors qu’il le souhaite. Le montant prêté peut être dépensé en une seule fois ou de manière échelonnée. Le prêt renouvelable permet d’effectuer diverses opérations financières, telles que des retraits en espèces, des achats chez des commerçants, etc. En dépit de la latitude qu’il offre, l’emprunt revolving est, à l’instar de tout autre crédit, soumis à certaines conditions. Ainsi, la somme utilisée ne doit excéder sous aucun prétexte le montant maximum qui est autorisé. Au fur et à mesure que vous vous acquittez de vos remboursements, la somme d’argent dont vous pouvez disposer se reconstitue petit à petit. Parmi les autres éléments qui caractérisent un emprunt renouvelable, mentionnons les points suivants :

  • Le calcul des intérêts : il est établi sur la somme utilisée par le souscripteur et non sur le montant maximum autorisé.
  • Les échéances : chacun des remboursements doit a minima comporter une part du capital que vous avez emprunté.
  • Le remboursement : en fonction de la somme d’argent prêtée, des limites de temps plus ou moins conséquentes seront fixées.

La plupart des établissements bancaires proposent ce type de crédit. Lorsque vous signez votre contrat de prêt renouvelable, une carte de paiement vous est généralement fournie. Si vous désirez souscrire un tel emprunt, vous pouvez consulter avec profit la page suivante. Elle vous apportera notamment une réponse claire à la question : Comment utiliser les fonds de mon crédit renouvelable ?

En quelles occasions profiter de la flexibilité d’un emprunt renouvelable ?

Si vous avez opté pour un prêt renouvelable, deux options s’offrent à vous. Vous pouvez l’utiliser soit :

  • par le biais de virements réalisés au crédit de votre compte en banque personnel ;
  • de manière directe, pour acheter des biens ou retirer de l’argent dans un distributeur au moyen de la carte de crédit fournie à cet effet.

De manière générale, un crédit permanent s’avère intéressant pour financer des projets sur le court terme à un prix acceptable. Prenons l’exemple d’une machine à laver d’un prix de 400 euros achetée au moyen d’un emprunt revolving. Les mensualités sont établies à 70 euros et la durée de remboursement fixée à six mois. Quant au taux d’emprunt, il s’élève à 20 %. Sans prendre en compte les assurances optionnelles, le crédit n’aura coûté au souscripteur que 21 euros dus aux intérêts. Hormis le cas suivant, un emprunt permanent se révèle une option pertinente dans certains contextes bien précis, tels que les « utilisations particulières » (ou « spéciales ») proposées par les banques à un taux promotionnel ou à un taux nul. Dans cette catégorie, on retrouve, par exemple, les opérations baptisées « 6 fois sans frais ». Si les échéances sont payées en bonne et due forme, l’emprunteur profite ainsi d’un crédit gratuit. Quoique flexible et avantageux, le prêt renouvelable recèle toutefois des pièges auxquels il faut prendre garde. Ainsi, il est déconseillé d’opter pour cette formule si vous ne percevez pas des revenus réguliers. De même, le crédit revolving ne doit nullement servir à subventionner vos besoins quotidien. Son usage doit être limité à un besoin ponctuel et rapide.

Crédit renouvelable : les principaux points de réglementation à savoir

La législation encadrant l’emprunt permanent relève du Code de la consommation, et tout particulièrement de l’article L312-18 ainsi que de ceux qui suivent. Plusieurs éléments sont passés en revue, parmi lesquels les points suivants :

  • La durée du contrat : tout crédit revolving est conclu pour une durée d’un an. Vous avez la possibilité de le renouveler chaque année, à la condition que l’organisme prêteur n’émette pas de restriction. Tous les trois ans, ce dernier doit contrôler votre capacité de remboursement. Trois mois avant que le contrat n’arrive à échéance, la banque est tenue de vous informer des conditions dans lesquelles aura lieu le renouvellement de votre contrat. Les modalités de remboursement du reste de la somme due sont aussi mentionnées. En cas de contestation, vous disposez de vingt jours calendaires pour vous manifester avant que le nouveau contrat n’entre en vigueur.
  • La durée de remboursement de l’emprunt : elle diffère selon l’importance de la somme avancée. Elle est ainsi de 30 mois pour un prêt égal à ou n’excédant pas les 3000 euros. Si le montant est supérieur, la période de remboursement s’étend à 60 mois.
  • Les modifications du contrat : un emprunt renouvelable se caractérise par sa grande flexibilité. Plusieurs modifications sont possibles. Elles concernent les points suivants : la réduction de la réserve de crédit, la résiliation du contrat, la suspension du droit d’utilisation de l’emprunt.
  • Les assurances : bien que la loi ne l’impose pas, l’organisme prêteur peut cependant exiger une assurance de la part de l’emprunteur avant de consentir à lui octroyer un crédit.

Plan du site