Les gants de musique, qu’est-ce-que c’est ?

Comme on le voit dans tous les travaux de l’artiste, musicienne et chanteuse anglaise Imogen Heap, les “gants musicaux” présentent une extension de son approche lors de l’interaction avec son public sur scène. Très souvent, l’installation de la technologie sur scène crée des ambiances sonores déconnectées du public qui n’a aucune une idée de la façon dont tout cela est fait. Si vous avez vu Imogen jouer en live, vous aurez remarqué un encombrement de fils, d’accessoires et de gadgets, certains attachés à elle, d’autres non. Elle parcourt les différentes pièces avec de petits microphones fixés à ses poignets et un casque micro, elle chante, enregistre les sons en boucle, produit des percussions et des sons impressionnants.

Ces accessoires servent notamment à l’adaptation de la musique à la technologie, plutôt que dans l’autre sens. D’après Imogen, c’est tellement libérateur de pouvoir jouer de la musique réellement et de pouvoir modifier les compositions en temps réel, c’est un tout autre niveau et une grande innovation dans le monde des sons. Au fil des ans, Imogen a utilisé des systèmes de plus en plus complexes pour essayer de se libérer sur scène grâce notamment à des micros et des radios sans fils attachés à ses poignets, avec divers claviers pour contrôler les “harmonisers”, les ordinateurs, les samplers et les séquenceurs.

Dans le domaine du show business et de la musique, ces innovations n’ont pas encore atteint la place qu’elles méritent, et ce, à cause d’une certaine crainte de la technologie évoquée par les artistes eux même, vu la difficulté d’utilisation de ces outils et gadgets, surtout en live, et vu qu’il existe des musiciens qui s’opposent totalement  à la technologie qui envahissante dans leur domaine et qui la considèrent un outil destructeur et extérieur à l’art. La technologie est efficace ou pas, ça reste à discuter, mais sa présence dans l’art est quelque chose d’inévitable