construction

Les innovations techniques et les tendances du secteur de la construction

Le secteur de la construction n’échappe pas aux avancées technologiques. Les innovations dans ce domaine prennent différents aspects : impression 3D, robots, maquette numérique, objets connectés, etc. Elles réinventent la manière de travailler sur le chantier. Voici les tendances qui bouleversent le monde du bâtiment.

La maquette numérique 3D et la réalité augmentée

La maquette numérique 3D intelligente, désignée par l’acronyme anglophone BIM ( Building Information Model), correspond à une représentation digitale des caractéristiques physiques, techniques et fonctionnelles d’une structure. Le BIM est aussi relatif à une méthode de travail qui consiste à centraliser et à partager toutes les informations concernant les divers composants de la maquette. Il facilite ainsi la collaboration entre les différents intervenants d’un projet de construction ou architecture.
La maquette numérique 3D est particulièrement utile pour effectuer des simulations, des analyses et des contrôles. Il permet également d’estimer en temps réel le coût d’un ouvrage. Il est pratique pour réaliser des planifications, métré ou encore des phasages.

À l’instar du BIM, la réalité augmentée est de plus en plus prisée dans le secteur de la construction. Devenue célèbre grâce au jeu vidéo, cette technologie consiste à superposer le monde réel et la maquette BIM au moyen d’une tablette ou d’une lunette spécifique. Cela en vue d’imaginer la construction finale dans son environnement réel, permettant ainsi de vérifier la conformité de la maquette numérique et de prendre des décisions sur des aspects d’aménagement.

Une fois le projet terminé, la réalité augmentée permet de contrôler la ressemblance de l’ouvrage avec la maquette BIM, mais aussi d’actualiser les données de l’avatar en fonction de l’évolution de la construction. En réintégrant ces informations dans la maquette, il est ainsi possible de réaliser un meilleur suivi de l’ouvrage. Pour découvrir plus de solutions innovantes, cliquez ici.

Le béton qui se répare tout seul

Le béton est certes un des matériaux les plus résistants. Cela n’empêche qu’avec le temps, il peut se décomposer et se fissurer. Bien que les fissures paraissent inoffensives au début, en s’accumulant, elles risquent d’engendrer de sérieux problèmes à la structure métallique du bâtiment. En 2006, une innovation voit le jour pour résoudre ce problème : un béton capable de réparer lui-même ses propres fissures. Cette prouesse est due à la présence de capsules de bactéries et de lactate de calcium dans ce nouveau type de béton.

Dormantes, les bactéries sont activées lorsque les capsules sont fissurées. Elles se mettent alors à produire du calcaire pour remplir les brèches, évitant ainsi que l’eau ou l’air s’infiltre dans la structure de la construction, prolongeant ainsi sa durée de vie. En effet, si un ouvrage construit avec du béton standard peut tenir jusqu’à 100 ans, le bio-béton augmente sa durée de vie de 20 à 40%. Pour le moment, ce nouveau matériau, qui est accessible au salon batimat, présente un prix élevé. Cela n’empêche que ce soit une alternative économique en permettant de se dispenser du coût de maintenance du bâtiment.

Les robots constructeurs et les drones

Ces dernières années, la robotisation se démocratise dans le secteur de la construction. Désormais, le robot constructeur accompagne l’ouvrier sur le chantier. Prenant la forme d’un bras articulé, le robot est capable de découper des briques, de saisir les matériaux ou encore de poser des parpaings. Grâce à lui, il est possible de bâtir un logement en quelques heures seulement. Pour gagner encore plus de performance, le bras articulé peut travailler de pair avec un robot humanoïde plaquiste. Ce dernier est en mesure de bâtir un mur comme un maçon en BTP.

La robotisation présente une multitude d’avantages. Non seulement, elle réalise les travaux dans les meilleurs délais, mais elle est aussi ultra économique tout en permettant la conception de structure beaucoup plus complexe.
Enfin, il y a le drone qui est un outil parfait pour effectuer un suivi de chantier. Équipé d’un GPS, cet appareil sert à inspecter le bâtiment, de prendre des mesures ou encore de géoréférencer le lieu. Il peut aussi prendre des photos qui sont ensuite intégrées sur une modélisation 3D.