Les pièges à éviter lors de l’achat d’une voiture d’occasion

Voiture d'occasion

Publié le : 26 avril 20226 mins de lecture

Même si vous obteniez plusieurs avantages en achetant une voiture d’occasion, il reste convenable d’éviter certains écueils pour être sûr de réaliser un achat sans mauvaise surprise. Il y a de ce fait quelques astuces à considérer sérieusement afin d’éviter quelques pièges que pourront tendre parfois des vendeurs scrupuleux.

 

Faire un examen extérieur de votre voiture d’occasion : une option très recommandée

 

Concernant l’examen au niveau de la partie extérieure lors de l’achat de voiture, ce n’est pas difficile en général de voir les éventuels défauts de carrosserie. Il est cependant convenable de vérifier si la peinture est neuve, c’est parfois un des signes de réparations plutôt récentes après un accident, il sera alors compliqué d’analyser sa gravité et son ampleur. Au niveau du moteur, il faudrait être très vigilant, car c’est là où se cachent en général les mauvaises surprises. Il est recommandé de procéder à une étude minutieuse de son système mécanique et de trouver le rapport VIN, même si vous n’y connaissez rien et que vous n’avez pas été accompagné par un mécanicien. Si une fuite ou une coulure se présente sur le radiateur, les bornes de batterie ou les durits, cela montre un remplacement à réaliser après quelque temps. Notez que les fuites d’huile peuvent être préoccupantes et il ne faudra pas rechigner à voir sous la voiture pour vérifier s’il y a des taches d’huile sur le sol.

 

Pourquoi est-ce utile de bien vérifier l’intérieur de votre voiture ?

 

Concernant l’intérieur de la voiture, vous devez faire attention à l’état des plastiques, des moquettes et des tissus, et ne pas vous contenter simplement de vérifier la propreté de son habitacle. Ensuite, il faudrait vérifier la cohérence du tableau de bord au kilométrage grâce aux kilométrages visibles sur la facture de réparation ou dans le carnet d’entretien que le vendeur devra présenter. Par ailleurs, il est vivement recommandé de vérifier le fonctionnement de chaque équipement du tableau de bord, même le frein à main et la climatisation. Puis, il est conseillé de faire un essai sur route. Lorsque vous êtes au volant, vous devez être attentif à chaque bruit du moteur, à la sensation de tenue de route ainsi qu’au comportement du véhicule durant les freinages. Il est aussi essentiel de vérifier attentivement la course et le passage court des vitesses, car il va y avoir peut- être un embrayage à remplacer sous peu de temps. Au cas où votre demande a été refusée par le vendeur (particulier ou professionnel), il est conseillé de passer votre chemin sans vous retourner pour ne pas acheter une voiture non testée préalablement, même quand les apparences vont souvent nourrir une opinion favorable.

 

Demandez les documents utiles au vendeur

 

Il faut faire attention, un bon nombre de documents sur l’histoire du véhicule et le décodeur VIN est à analyser avant de négocier le prix et la transaction. De ce fait, il faut aussi fuir les véhicules dont les vendeurs ne disposent pas du rapport VIN complet de contrôle technique daté de six mois au moins, durant la négociation. Par ailleurs, il est recommandé de viser un certificat non gage que les vendeurs sérieux vous procureront et qui doit comporter la mention dite : « absence d’opposition et de gage ». Puis, il faut noter également qu’un carnet d’entretien tenu parfaitement et des factures d’intervention sur la voiture représentent des preuves marquant le sérieux d’un vendeur et présentant le fait que le véhicule en vente sera exempt de vices. Le fait d’éviter le contrôle des factures et des pièces utiles remplacées, comme l’embrayage, le turbo ou la courroie vous amène à acheter une auto non conforme, notamment si le vendeur justifiera le prix de la voiture par les changements à neuf de quelques pièces cruciales. Dans le cas où le vendeur ne va pas présenter tous ces documents, ne prenez pas le risque d’acheter une voiture avec une valeur commerciale non justifiée.

 

Quels sont les pièges à éviter pour payer une voiture d’occasion ?

 

Il est convenable d’ouvrir les yeux du début du marché jusqu’à la fin de sa transaction. En ce qui concerne le paiement, il faudrait être sur vos gardes lorsque le vendeur (notamment un particulier) demande de verser un acompte, et il est recommandé vivement de refuser cette éventualité. Par exemple, si le vendeur veut obtenir un versement d’acompte à envoyer sur un compte étranger, l’acquéreur pourra dans ce cas perdre sa somme et il ne deviendra en aucun cas propriétaire de la voiture. Si l’acquisition d’un véhicule d’occasion peut présenter d’innombrables avantages, il est toutefois convenable de se prémunir des divers pièges dans le cas où vous aurez affaire à une personne malhonnête ou scrupuleuse. Il est essentiel d’être très attentif durant l’examen de l’auto et de se fixer plusieurs limites avant d’entamer la visite et de décider de refuser l’achat à l’avance si la voiture ne remplit pas les conditions nécessaires.

Plan du site