Pourquoi la musique nous donne des frissons ?

Des scientifiques ont observé que l’écoute de la musique pouvait provoquer chez certaines personnes de la jouissance et des frissons. Ces phénomènes sont assez extraordinaires, car uniquement 55 % à 85 % des gens peuvent les ressentir. Voici 3 raisons qui expliquent les frissons causés par la musique.

La musique est exceptionnelle

Toutes les musiques ne donnent pas du frisson. Il arrive très bien que l’on se sente emporter par une belle mélodie d’amour, mais les frissons surviennent rarement. Cela est dû au fait que notre corps et nos sens ont besoin d’être stimulés par quelque chose d’exceptionnel avant de pouvoir frissonner. La musique qui fasse frissonner est donc une musique qui contient des harmonies inattendues et des changements soudains du volume sonore. Les frissons surviennent lorsque nos sens sont éveillés à un point où ils ressentent plus que leurs ressentis habituels. Il y a donc une rupture des attentes dans la musique et cela donne la chair de poule.

La notion de la réceptivité à l’expérience

Des chercheurs de l’université américaine Eastern Washington University se sont penchés sur la question du frisson à l’écoute de certaines musiques. Les résultats de l’étude qu’ils ont menée ont démontré qu’il existait certaines personnes prédisposées à avoir la chair de poule en écoutant les musiques extraordinaires. Ceci est lié à ce qu’ils appellent ” réceptivité à l’expérience” ou ” openness to experience” en anglais. Ces personnes sont plus ouvertes que le reste de l’humanité à l’esthétique, à la beauté de la nature et à l’harmonie. Elles seraient également plus curieuses et sont ainsi capables de se concentrer au maximum sur une musique, de s’en imprégner et de l’apprécier telle qu’elle est. Environ 55% à 85 % des gens sont capables de vivre cette expérience.

La dopaminergie est responsable du frisson

D’après une étude menée par des scientifiques canadiens de l’université de Montréal, les frissons lors de l’écoute de la musique sont provoqués par la sécrétion de dopamine dans le cerveau. Il s’agit d’une molécule qui transmet des informations entre les neurones et serait impliquée dans la procuration du plaisir. Le frisson est survenu chez certains des volontaires à qui ils ont fait écouter de la musique et les activités cérébrales de ceux-ci ont indiqué que la dopamine a été secrétée en anticipation du plaisir et les frissons surviennent lors du plaisir lui-même. Les résultats de cette étude ont été publiés dans la revue scientifique Nature Neuroscience il y a des années de cela. Dix sujets ont fait l’expérience.