Quels sont les différents feux positionnés à l’arrière du véhicule ?

feu arrière

Publié le : 22 août 20226 mins de lecture

Les feux arrière sont les feux rouges situés à l’arrière de la voiture. Ils sont toujours allumés lorsque les phares sont allumés. Les feux arrière sont rouge vif lorsque la voiture est à l’arrêt et rouge atténué lorsqu’elle est en mouvement.

Les feux arrière sont situés à l’arrière du véhicule. Certains d’entre eux comportent des matériaux réfléchissants qui amplifient la lumière, la rendant plus brillante et plus forte. Découvrez les différents feux placés à l’arrière du véhicule.

Les feux de recul montés sur la voiture !

Les feux de recul sont des dispositifs d’éclairage installés à l’arrière d’une voiture. Ce feu arrière spécial est conçu pour avertir les autres usagers de la route lorsque la voiture fait marche arrière ou effectue d’autres manœuvres. Si les feux de recul sont manquants ou endommagés, les usagers de la route ne sont pas pénalisés car ces feux ne sont pas obligatoires.

Les feux de recul émettent une lumière blanche vive qui n’éblouit pas les yeux. La présence d’un ou plusieurs feux de recul dépend du type de véhicule et de son équipement.

Selon l’article R313-15 du Code de la route français, l’installation de feux de recul n’est pas obligatoire en France. En effet, il précise seulement qu’ils peuvent être montés sur les véhicules individuellement ou par paire, à l’exception des deux-roues électriques.

Cependant, étant donné les aspects sécuritaires de ce type de dispositif, il n’est pas difficile de voir que la présence de feux de recul pourrait réduire le risque de collisions. Il n’est pas surprenant que de plus en plus de voitures, même dans la catégorie d’entrée de gamme, soient équipées de feux de recul. Mais contrairement à d’autres systèmes d’éclairage automobile qui nécessitent une assistance au conducteur, ces feux ne sont utilisés que lorsque le levier de vitesse est en marche arrière. Pour plus d’informations, visitez le site reparcar.fr.

Les feux de stop !

Les feux de stop font partie des feu arrière qui doivent être installés sur le véhicule. Ils signalent au véhicule qui les suit que le freinage a commencé et lui permettent de voir devant lui. Ils sont classés comme un outil essentiel de sécurité active. C’est pourquoi, contrairement aux autres feux obligatoires, ils sont automatiquement activés lorsque l’on appuie sur la pédale de frein.

Selon le code de la route français R313-7, « tout véhicule à moteur ou toute remorque dont le poids total autorisé en charge est supérieur à 0,5 tonne doit être muni à l’arrière de deux ou de trois feux stop émettant vers l’arrière une lumière rouge non éblouissante. ».

Les voitures particulières doivent donc être équipées d’au moins deux feux stop. Depuis 1998, tous les véhicules neufs doivent légalement être équipés d’un troisième feu à forte intensité lumineuse, dit feu stop central, mais le code de la route ne l’impose pas.

Pour les motos, cyclomoteurs, tricycles et quadricycles, un seul feu stop est nécessaire. En revanche, si le véhicule a une largeur supérieure à 1,30 m, deux feux sont exigés par le Code de la route.

Les feux de position !

Les feux de position servent à vous rendre plus visible dans certaines situations de circulation. L’utilisation et l’installation de feux de position sont obligatoires pour la plupart des véhicules terrestres et sont prescrites par le Code de la route.

Faisant partie de l’équipement de signalisation et d’éclairage d’un véhicule, les feux de position sont également appelés  » veilleuses  » en raison de leur principale caractéristique, une lumière de faible intensité.

Leur fonction première est de signaler la présence du véhicule. Les feux de position ne peuvent en aucun cas être utilisés pour identifier les éléments entourant le véhicule en cas de mauvaise visibilité. Les feux de position contribuent donc à rendre le véhicule plus visible dans les situations où la visibilité est limitée par l’état de la route.

Le code de la route (articles R313-4, R313-5 et R313-4.1) stipule que le véhicule doit désormais être équipé de deux « deux feu arrière émettant vers l’arrière une lumière rouge non éblouissante quand ils sont allumés, visible la nuit, par temps clair, à une distance de 150 mètres ».

La réglementation sur les feux arrière !

Selon l’article R313-5, il doit y avoir deux feux arrière émettant une lumière rouge non éblouissante visible de nuit, par temps clair, à une distance de 150m. Le non-respect de cette obligation entraîne une amende de niveau 3 et le véhicule peut être mis en fourrière.

Le feu arrière ne doit pas émettre une lumière rouge éblouissante pour le conducteur. Les deux feux de stop doivent s’allumer lors d’un freinage. 

Concernant les feux de brouillard arrière, selon l’article n° R313-9, tout véhicule mis en circulation depuis le 1er octobre 1990 doit être équipé de 1 ou 2 feux de brouillard arrière émettant une lumière rouge.

Quant à l’éclairage de la plaque d’immatriculation arrière, selon l’article n° R313-12, un véhicule doit être muni d’un dispositif d’éclairage capable de rendre visible, à une distance minimale de 20 mètres, de nuit, par temps clair, le numéro inscrit sur la plaque d’immatriculation arrière.

Entre autres, selon l’article R313-14, les feux clignotants (un par côté) doivent émettre une lumière orange vers l’arrière. Un signal d’urgence d’accompagnement est obligatoire.

Plan du site